B-Basic.net

Innovation Informatique France

Les liaisons conditionnelles

La classe conditionnelle SI fait partie des classes de contrôles de programme. Elle permet de modifier l'ordre d'exécution, valider et invalider des portions de codes.

La classe SI propose les fonctions suivantes ...

    SI    T    Si une condition remplie
    SI    U    Si toute condition remplie
    SI    V    Ou Si toutes conditions.    
    SI    W    Ou Si une condition ...
    SI    F    Fin d'encadrement d'instruction Si(T-U
    SI    D    Recherche instruction SI(F
    SI    S    Fin d'encadrement pour V et W
    SI    E    Recherche instruction SI(S

Le langage B-Basic s'écarte du traditionnel IF THEN ELSE propre à l'ensemble des langages de programmation. En B-Basic, vous disposez de deux niveaux conditionnels. Nous avons des fonctions de premier niveau, puis des fonctions de second niveau.

    Premier niveau    SI    T    Si une condition est remplie
                      SI    U    Si toutes les conditions sont remplies
                      SI    F    Fin d'encadrement de premier niveau

    Second niveau     SI    V    Ou Si une condition est remplie
                      SI    W    Ou si toutes les conditions sont remplies
                      SI    S    Fin d'encadrement de second niveau

Les fonctions de fin d'encadrement F et S,  permettent de fermer un niveau conditionnel. La fonction F ferme le premier niveau et la fonction S ferme le second niveau.

Exemple de code source ....

    1    SI(T,valeur1=1,valeur2=2)
            ----
            Instructions
            ----
            valeur1=4
    2    SI(T,valeur1=2,valeur2=3)
            ----
            Instructions
            ----
            SI(D)
    3    SI(T,valeur1=4,valeur2=5)
            ---
            Instructions
            ---
    4    SI(F)

Remarquez dans le code que la fonction SI(D) qui demande a B-Basic de ne pas prendre en compte le code qui suis jusqu'a ce que la fin d'encadrement de premier niveau soit atteint.

Autre remarque : Dans la première condition, l'état de la variable valeur1 change. Ce changement d'état, satisfait la condition 3.

Nouvel exemple

    1    SI(T,valeur1=1,valeur2=2)
            ----
            Instructions
            ---
            SI(V,valeur3=2)
                -----
                SI(V,valeur4=3)
                    -----
            SI(S)
            ----
            SI(V,valeur5=2)
                -----
            SI(S)
    2    SI(T,valeur1=2,valeur2=3)
            ----
            Instructions
            ----
            SI(D)
    3    SI(T,valeur1=4,valeur2=5)
            ---
            Instructions
            ---
    4    SI(F)

Également : deuxième niveau en tant que premier niveau

    1    SI(V,valeur3=2)
            -----
            SI(V,valeur4=3)
                -----
        SI(S)
        ----
    2   SI(V,valeur5=2)
            -----
        SI(S)

Bien qu'adoptant le même schéma, les conditions de premier et deuxième niveau, n'ont pas les mêmes mécanismes. Les conditions de premier niveau sont interrogées les unes après les autres. Que la première condition soit vrais ou fausse, la deuxième condition sera interrogée à son tour.

Les conditions de deuxième niveau considèrent que toute condition fausse annule l'exécution des instructions et conditions suivantes, jusqu'a ce que la fin d'encadrement SI(S) soit trouvée.

 

Les conditions

Une condition est une expression de type, valeur 1 (condition) valeur 2.

    Valeur1        =     Valeur2
    Valeur1        <>    Valeur2
    Valeur1        <     Valeur2
    Valeur1        <=    Valeur2
    Valeur1        >     Valeur2
    Valeur1        >=    Valeur2

 

Conseils

Lorsque l'on développe un logiciel, il faut rester simple. Évitez au possible les imbrications de codes que, vous ne parviendrez plus a comprendre vous-même, ou rendant complexe toute évolution future du code source.

 

Imprimer cette page