B-Basic.net

Innovation Informatique France

Les variables

Une variable est un élément qui peut changer de valeur ou de contenu. Il existe deux type de variables. Les variables numériques, et les variables de textes. Par convention, on différencie les variables numériques des variables de textes par le signe $.

En langage B-Basic, il n'existe pas de fonction de déclaration de variables. Nous pouvons écrire directement.

    robert$
    robert

Vous disposez des variables suivantes ...

    Les variables locales
    Les variables globales
    Les tableaux
    Les variables d'interfaces
    Les alias de texte

 

1 - Les variables locales

Chaque groupe possède 20 variables locales. 10 variables numériques ainsi que 10 variables texte. Ces variables sont utilisés pour toutes opérations volatiles ou n'ayant de raison que pour le groupe. Une variable locale reste exclusive à un groupe. La variable V1 du groupe 10, n'aura pas la même identité que la variable V1 du groupe 20. Les variables locales permettent de doter les groupes de capacités de mémorisations, pouvant les rendre autonomes.

En B-Basic, il convient de privilégier autant que possible l'usage de variables locales, dans un but de simplification de code et de portabilté de code source, d'autres part.

    V0  ... V9     Variables numériques
    V0$ ... V9$    Variables texte

La variable V0 est utilisé par B-Basic pour tout appel de bloc par l'instruction GROUPE(A mais également par l'ensemble des liaisons de blocs d'instruction avec les éléments d'interfaces.

 

2 - Les variables globales

Les variables globales sont des variables ayant un sens pour l'ensemble des groupes.

    nom$(x,le nom)
    resultat=somme+V1

Une valeur nécessite 16 octets dans le programme. Une variable est codée sur 2 octets. Il convient donc de privilégier l'utilisation de variables lorsque cela est possible, et encore et toujours, privilégier autant que possible les variables locales.

 

3 - Les tableaux

Un tableau peut être décrit comme un groupe de variables résidants à la même adresse. Il en existe de deux types. Les tableaux numériques puis les tableaux de texte.

En B-Basic, un tableau peut avoir deux niveaux maxi. ex

    nom$[1]        Tableau texte
    nombre[1,2]    Tableau numérique

Les niveaux de tables sont déclarés entre deux crochets.

    nombre(1)    Erreur de syntaxe
    nombre[1]    Correct

 

4 - Les Alias texte

Les variables de texte globales peuvent êtres liés à des éléments d'interfaces tels que les éditeurs grille de donnés etc. Cette liaison est effectuée par la classe ALIAS.

    ALIAS(C,nomvar$,No objet,No element,resultat)

La variable nomvar$ peut être traité par les fonctions de chaînes et recevoir des résultats issus de fonctions B-Basic. Toute modification ou saisie interface effectue la mise à jours de nomvar$ et inversement.

Les objets d'interface concernés sont :

    1     Commande
    2     Combo
    3     Editeur
    4     Label
    5     Liste
    6     Script
    7     Texte
    8     Grille
    9     Fcommande
    10    Fcombo
    11    Fediteur
    12    Flabel
    13    Fliste
    14    Fscript
    15    Ftexte
    16    Fgrille
    17    Grillesql
    18    Saisie
    19    Fsaisie

 

5 - Les variables d'interface

Les éléments d'interface, disposent de leurs propres variables. On peut décrire une variable d'interface, comme une variable d'objet, dont on peut voir et modifier le contenu par un élément d'interface. On trouve des variables numériques, ainsi que des variables de texte.

 

Imprimer cette page